Google livre une alpha d’Android P aux développeurs

La version alpha de l’OS mobile Android P est téléchargeable. Elle s’adresse aux développeurs qui y trouveront le support du WiFi RTT pour le positionnement indoor, la prise en compte des encoches pour l’affichage des contenus, des notifications améliorées sur les messageries instantanées, une API multi-caméras ou, encore, l’API Open Mobile pour les paiements NFC.

Dans Android P, Google a notamment fait évoluer le mode de notification dans les apps de messagerie. (Crédit : Google)

Cette année encore, Google vient de fournir aux développeurs une pré-version de son prochain OS mobile, Android P, bien en amont de sa conférence I/O qui doit se tenir du 8 au 10 mai, à Mountain View. Il ne s’agit encore que d’une version alpha qui peut être téléchargée avec un SDK mis à jour avec des images système pour les terminaux Pixel, Pixel XL, 2 et 2 XL. L’objectif est justement de permettre aux développeurs de communiquer leurs feedbacks sur cette version alpha d’ici le mois de mai et la livraison d’une bêta incrémentale. La 1ère release candidate pour test d’Android P est fixée à juin et la livraison définitive est prévue pour le troisième trimestre. 

L’un des exercices accessoires autour des pré-versions d’Android consiste à deviner le nom (généralement celui d’une sucrerie) qui sera choisi derrière la lettre, ici P. Après Lollipop, Marshmallow, Nougat et Oreo, certains suggèrent maintenant « Pie ». Sur les nouveautés d’Android P, des rumeurs avaient fait état le mois dernier de la prise en compte des encoches semblables à celle qu’arbore l’iPhone X en haut de son affichage. De fait, l’OS supporte cette particularité, confirme Google dans un billet énumérant les différentes évolutions. Une API, GetDisplayCutout, permettra ainsi aux développeurs de vérifier si un terminal présente un découpage et d’obtenir ses dimensions afin d’afficher le contenu de l’écran en tenant compte de cette encoche. 

Protection de la vie privée : accès restreint au micro et caméra 

De nouveaux outils enrichissent la façon de notifier les utilisateurs sur les apps de messagerie, avec des photos. Le framework Autofill évolue pour faciliter la gestion des mots de passe et, surtout, Google ajoute des fonctionnalités de protection de la vie privée, par exemple en restreignant l’accès au micro et à la caméra depuis les apps inactives. Android P apporte par ailleurs une API permettant de gérer plusieurs appareils photos puisque tous les smartphones récents en intègrent en face avant et arrière. Il sera possible de gérer un flux passant d’une caméra à l’autre. Android P dispose par ailleurs du support intégré HDR VP9 Profile 2 pour délivrer des vidéos HDR aux utilisateurs de YouTube ou d’autres sources sur les terminaux compatibles. Par ailleurs, avec ImageDecoder, Android P facilite le décodage d’images en bitmaps. Il offre plusieurs avantages par rapport à BitmapFactory, en particulier en permettant la mise à l’échelle exacte vers les dimensions ciblées. 

Sur la géolocalisation indoor, Android P supporte le protocole WiFi Round-Trip-Time. (agrandir l’image)

Sur les capacités de positionnement indoor, la plateforme supporte maintenant le protocole WiFi IEEE 802.11mc, également dénommé WiFi RTT (Round-Trip-Time) qui permet d’inclure cette géolocalisation dans les apps. Ces dernières peuvent mesurer la distance jusqu’aux plus proches accès WiFi, ce qui permet de calculer la position avec une précision d’1 à 2 mètres. Pour le paiement mobile, l’API Open Mobile pour NFC permet aux apps d’accéder aux éléments sécurisés pour utiliser les cartes de paiements. Une couche d’abstraction matérielle fournit l’API sous-jacente pour énumérer les éléments sécurisés en question. L’API Neural Networks livrée avec Android 8.1 pour accélérer l’apprentissage machine sur Android bénéficie du support de neuf opérations de plus : Pad, BatchToSpaceND, SpaceToBatchND, Transpose, Strided Slice, Mean, Div, Sub, and Squeeze.

Optimisation des performances avec le code Kotlin

Sur Android, le langage Kotlin est un voyageur de 1ère classe, rappelle Google dans son billet. Le fournisseur continue d’en étendre le support et optimise dans Android P les performances avec le code Kotlin. Il travaille en partenariat avec JetBrains dans ce sens. Les développeurs peuvent en bénéficier en maintenant à jour le plug-in Kotlin d’Android Studio. Enfin, sur la gestion de l’autonomie des terminaux, Google poursuit l’amélioration des fonctionnalités Doze, App Standby et Background Limits pour étendre la durée de vie des batteries. 

chevron_left
chevron_right