Google+ réorienté pour les entreprises

Après avoir pris la décision de fermer l’accès du grand public à son réseau social Google+ suite à la découverte d’une grosse faille de sécurité, le géant de la recherche annonce un rapprochement plus étroit de son réseau social avec G Suite pour cibler les entreprises.

Google a dévoilé des fonctionnalités répondant à la « nouvelle orientation » professionnelle de Google+ lors de son dernier événement Cloud Next. (crédit : D.R.)

Google+ pour le grand public est mort, vive Google+ pour les entreprises. Annoncée la semaine dernière, la fermeture du réseau social de Google a été justifiée par la société à cause de la découverte d’une faille de sécurité pouvant permettre à des développeurs tiers d’accéder aux données des utilisateurs. La faille a été identifiée et corrigée par l’entreprise au mois de mars pendant une opération de vérification des contrôles de confidentialité baptisée Project Strobe menée en interne. Mais la faille n’a été rendue publique que récemment.

C’est pour concurrencer Facebook que Google a lancé son réseau social en 2011, mais la force d’attraction de Google+ n’a pas été suffisante. Malgré 395 millions d’utilisateurs actifs par mois, le temps réel passé avec Plus reste faible. Google affirme que 90% des sessions utilisateur durent moins de cinq secondes. L’accès grand public à Google+ devrait prendre fin en août 2019. Néanmoins, Google a déclaré qu’il souhaitait toujours soutenir la plate-forme pour les abonnés G Suite, la suite de productivité de Google réservée aux clients professionnels. Ce n’est pas la première fois que Google met au placard un produit grand public en difficulté tout en continuant à vendre une version professionnelle aux entreprises : Google Glass a connu le même sort. « Un grand nombre de nos clients d’entreprise tirent beaucoup de valeur de Google+ », a déclaré Ben Smith, Google Fellow et vice-président de l’ingénierie, dans un blog de l’entreprise. « Notre audit a montré que Google Plus était plus adapté à l’univers de l’entreprise et permettait à des collègues de discuter en interne sur un réseau social déjà sécurisé ».

Auchan et Nielsen comme utilisateurs

Lors de l’événement Cloud Next qui s’est tenu la semaine dernière à Londres (10 et 11 octobre), Google a dévoilé des fonctionnalités répondant à la « nouvelle orientation » professionnelle de Google+. Le géant technologique a même annoncé que de grandes entreprises comme Nielsen et le Auchan utilisaient déjà l’application pour connecter des milliers de salariés. Par exemple, Google+ permet désormais aux administrateurs de G Suite de modérer et de contrôler les messages des salariés. Ces fonctions viennent compléter d’autres ajouts récents, en particulier un tableau de bord pour mesurer l’engagement communautaire. Les administrateurs pourront également définir des flux personnalisés regroupant des échanges liés à un sujet particulier.

Google+ 

Les administrateurs de G Suite pourront modérer et contrôler les messages des employés dans Google Plus. (Crédit : Google)

En outre, selon Google, les tags de message devraient faciliter le partage d’informations avec les collègues adéquats, y compris les projets de messages et la possibilité de voir les tags suggérés. L’objectif est de permettre aux employés de suivre les sujets de discussion ayant un rapport pertinent avec leur fonction. Les nouvelles fonctionnalités seront déployées en 2019. « Grâce aux nouvelles fonctions de Google Plus, les clients de G Suite pourront renforcer leurs échanges au sein de l’entreprise », a déclaré dans un blog David Conway, chef de produit, spécialiste des fonctions de partage de G Suite.

Selon les analystes, l’annonce de Google est plutôt un point de départ. « C’est bien de voir que Google parle plus sérieusement des réseaux sociaux d’entreprise, mais les fonctionnalités annoncées semblent être incrémentales », a déclaré Larry Cannell, directeur de recherche chez Gartner. En tant que réseau social d’entreprise, Google+ est confronté à la concurrence d’outils très établis comme Microsoft Yammer, Jive et Workplace de Facebook, qui ont récemment renforcé la collaboration multi-entreprises entre groupes. Le repositionnement de Google Plus intervient alors que de plus en plus d’entreprises adoptent les outils de chat en équipe apparus sur le marché ces dernières années, comme Slack et Microsoft Teams. Dans le genre, Google a développé son propre produit appelé Hangouts Chat, lequel a commencé sa vie au sein de Google+.

Vers la fin des réseaux sociaux d’entreprise ?

Ces outils de collaboration intégrés au flux de travail promettent une communication et une collaboration plus efficaces entre collègues et des niveaux d’adoption plus importants que les itérations précédentes de réseaux sociaux. « Google redouble d’efforts dans le domaine de la communication et de la collaboration d’entreprise dans cette période de transition », a déclaré Richard Edwards, directeur de service et analyste émérite chez Freeform Dynamics. « Microsoft pousse lentement mais sûrement ses clients vers sa suite Office 365, dans laquelle ils pourront déjà trouver Exchange Online, SharePoint Online, Yammer et Teams », a-t-il ajouté. « Comme Yammer, Google+ a été conçu pour favoriser la formation et l’engagement des communautés. Mais les choses ont évolué, et Google doit penser aujourd’hui à des solutions comme Teams et Slack ».

chevron_left
chevron_right