Hive automatise la surveillance de son cloud

Le spécialiste britannique Hive en thermostats, éclairage et détecteurs connectés a souhaité se doter d’une plateforme lui permettant de surveiller automatiquement son environnement cloud. Avec à la clé des gains de temps et une meilleure efficacité opérationnelle.

Le fournisseur britannique de produits pour maisons connectées Hive a opté pour la solution Wavefront pour surveiller sa plateforme cloud. (crédit : D.R.)

Centrica, fournisseur britannique de services énergétiques, a déménage la totalité de sa division maisons connectées Hive dans le cloud. Son ambition : devenir la plus grande entreprise IoT du Royaume-Uni. Hive, qui n’était en 2012 qu’une entreprise de thermostats intelligents, propose aujourd’hui de l’éclairage intelligent, de la détection de fuites, des détecteurs de mouvement et plus encore. Désormais, avec le soutien de VMware, filiale de Dell Technologies, le fournisseur veut regrouper ses différentes activités sur une seule plateforme cloud. Déjà, il y a trois ans, alors que l’entreprise cherchait plus la visibilité en temps réel et un accès à des données d’analyses plus pertinentes, elle a hébergé la totalité de ses processus dans une infrastructure cloud,

Mais Hive souhaitait également une solution de surveillance qui permettrait à son équipe technologique de se concentrer sur des choses importantes : les prochaines innovations technologiques pour les maisons intelligentes. « Le recours à l’outil de surveillance Wavefront a radicalement transformé nos capacités de visualisation et de surveillance de notre plate-forme », a déclaré début novembre Chris Livermore, responsable de la technologie et des opérations chez Hive Home à nos confrères de Computerworld UK lors du VMworld Europe de Barcelone.

L’open source testé mais inadapté

L’outil de surveillance des clouds à l’échelle de l’entreprise, acquis l’an dernier par VMware, apporte des capacités de surveillance automatisée aux entreprises qui migrent dans le cloud. Selon Hive, cette surveillance automatisée libère du temps informatique pour des tâches plus importantes. « Wavefront nous permet de nous assurer que l’essentiel de nos ressources internes est utilisé pour la technologie émergente, c’est-à-dire celle qui nous différenciera sur le marché », a ajouté Chris Livermore. « Nous ne comprenons pas toujours comment les gens vont se servir des technologies émergentes, ni prédire comment ils vont se comporter avec ces technologies. Avec un outil comme Wavefront, nous n’avons pas besoin d’avoir toutes les réponses à l’avance ».

Après avoir testé divers outils open source qui se sont avérés inadaptés à ses besoins, Hive a estimé que Wavefront constituait le meilleur choix pour de monitoring pour sa plateforme. « Avec la pile de surveillance précédente, nous pouvions développer le logiciel, voir en amont comment il fonctionnait et engager une série de tests de preuve de concept afin de bien connaître et de bien comprendre la finalité de ces tests », a-t-il expliqué. « Wavefront a repensé tout cela et la seule chose que nous faisons, c’est de collecter les données. Ce qui veut dire que si nous pensons à un test auquel nous n’avions pas pensé auparavant, nous pouvons appliquer rétrospectivement ce test aux données », a-t-il ajouté.

Suivre efficacement les opérations

Chris Livermore est également un inconditionnel des tableaux de bord de Wavefront. Ils montrent aux équipes et aux dirigeants comment fonctionnent les services et donnent un aperçu de la performance des développeurs et de l’équipe technique. « Souvent, notre travail opérationnel consiste à observer les systèmes, à se demander qui fait quoi. Mais les données de Wavefront permettent de savoir si ce que nous avons fait est efficace ou non », a-t-il encore déclaré.

chevron_left
chevron_right