HPE boucle son 3e trimestre 2018 avec 451 M$ de bénéfice

HPE a dégagé près de 7,8 Md$ de revenus pour son troisième trimestre 2018, en hausse de 8% d’une année sur l’autre. Les actions pour réduire les coûts de structure portent leurs fruits avec un résultat net en hausse de 173%.

Antionio Neri, CEO de HPE : « Les efforts que nous faisons pour orienter notre activité vers des secteurs à forte croissance tout en optimisant nos activités sur l’activité volume portent leurs fruits. » (crédit : D.R.)

HPE a publié mardi des résultats meilleurs que ce à quoi s’attendaient les analystes pour le compte de son troisième trimestre 2018. Alors que ces derniers tablaient sur 7,68 Md$ de facturations, le fournisseur a finalement dégagé 7,76 Md$ de revenus entre mai et juillet derniers, soit 4% de mieux qu’à période comparée en 2017 (+1% en tenant compte de l’effet des variation monétaires).

Fort de ces résultats, HPE affiche sur 9 mois un chiffre d’affaires de 22,9 M€, en progression de 8%. Le bénéfice net trimestriel de l’entreprise a quant à lui considérablement progressé (+173%) pour atteindre 451 M$. Ce résultat tient en bonne partie aux actions menées par HPE pour réduire sa structure de coûts.

La croissance au rendez-vous sur toutes les grandes d’activités

Toutes les grandes familles de produits et de services proposés par HPE ont contribué à la progression de son activité globale au troisième trimestre. La branche Hybride IT (serveurs, stockage, réseaux pour data center, Pointnext), la plus importante d’entre elles, a dégagé 6,2 Md$ de facturation (+3%) et un bénéfice opérationnel de 661 M$.

De son côté, la branche Intelligent Edge (produits et services autour des gammes Aruba) a contribué à hauteur de 785 M$ au chiffre d’affaires de HPE et généré 91 M$ de résultat opérationnel. Enfin, les services financiers ont apporté 928 M$ de revenus (+3%) et un résultat opérationnel de 73 M$. « Les efforts que nous faisons pour orienter notre activité vers des secteurs à forte croissance tout en optimisant nos activités sur l’activité volume portent leurs fruits », estime Antionio Neri, le CEO de HPE.

chevron_left
chevron_right