Jobijoba croque Jai, spécialisé dans les chatbots RH

En mettant la main sur Jai, Jobijoba améliore l’expérience candidat et facilite la pré-sélection des postulants par les recruteurs. Les chatbots déployés par cette jeune pousse française répondent aux questions des personnes en recherche d’emploi et permettent aux entreprises de sélectionner les meilleurs profils, en amont des entretiens.

En intégrant le chatbot RH de Jai, le site Jobijoba piloté par Thomas Allaire permet aux recruteurs d’intervenir en amont d’un premier entretien embauche. Crédit. D.R.

La plateforme de recrutement JobiJoba, tombée dans l’escarcelle de son homologue Hellowork en juillet dernier réalise sa première opération de croissance externe en annonçant l’acquisition de Jai. Créée en janvier 2018 par Valérie Touraine et Willem Browne, cette start-up française a mis au point une solution SaaS à base de chatbots qui répond aux questions des candidats, les aide à trouver une offre et à y postuler. En plus de pouvoir converser avec le candidat, le chatbot analyse les curriculum vitae  en utilisant la solution CV Catcher de Jobijoba et propose en temps réel toutes les offres en adéquation avec le parcours et les compétences des candidats.  

Pour permettre aux recruteurs de gagner du temps, les agents conversationnels de Jai permettent aussi d’obtenir des réponses sur des points divers : date de disponibilité, type de contrat recherché ou prétentions salariales. L’ensemble des conversations sont enregistrées dans l’interface et peuvent être consultées à tout moment. C’est en intégrant Hello Start, l’incubateur de Hellowork dédié à l’innovation RH en juin dernier que Jai a été identifié par son acquéreur. L’entreprise a ainsi pu bénéficier d’un accompagnement spécifique pour adresser rapidement son marché.

Une solution en cours de déploiement chez Mazars

La complémentarité entre les deux offres permettra aux candidats d’être mieux orientés dans leur recherche et les entreprises pourront se concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée comme l’analyse des soft skills, s’est réjoui Thomas Allaire, fondateur de Jobijoba, dans un communiqué. La solution compte déjà un client, à savoir le cabinet d’audit et de conseil Mazars. Dès mars 2019, l’ensemble des candidats pourront ainsi converser avec ce chatbot sur l’espace recrutement de l’entreprise.

Jobijoba compte proposer le chatbot RH de Jai aux entreprises avec qui la société travaille déjà, comme SNCF, EDF, Carrefour, Essilor, Sopra-Steria, Spie, Proman, Adéquat, Michael Page, Adecco, Page Personnel, Aramis Auto, K par K, Groupe Casino…

chevron_left
chevron_right