Une conseillère d’État en chasse une autre avec l’arrivée de Marie-Laure Denis à la CNIL

Annoncée et prévue, la nomination de Marie-Laure Denis à la présidence de la CNIL a été publiée au Journal Officiel.

Après le CSA et l’Arcep, Marie-Laure Denis prend enfin une présidence, celle de la CNIL.

« Par décret du Président de la République en date du 31 janvier 2019, Mme Marie-Laure Denis est nommée présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés à compter du 2 février 2019. » Le décret est pour le moins bref et confirme simplement officiellement ce qui ne faisait plus aucun doute. En effet, le Président de la République Emmanuel Macron avait proposé Marie-Laure Denis mi-janvier, choix entériné le 30 janvier par les deux commissions compétentes du Parlement.

Enarque, conseillère d’État, Marie-Laure Denis est une habituée des autorités administratives indépendantes. Elle a ainsi été membre du CSA (2004 à 2010) et de l’ARCEP (2011-2016). Elle a également une expérience des cabinets politiques à droite : directrice de cabinet de Jean Tiberi (Mairie de Paris, 1995 à 1998), cabinets des ministres Christian Jacob (Famille) et Jean-François Mattei (Santé) de 2002 à 2004.

chevron_left
chevron_right