Juniper cible les datacenters hybrides avec Contrail Enterprise Multicloud

C’est un fait : aujourd’hui, la plupart des responsables de datacenters d’entreprise travaillent dans des environnements de cloud hybride. Le logiciel Contrail Enterprise Multicloud que Juniper Networks s’apprête à livrer, fruit de plusieurs années d’expertise dans le domaine des réseaux SDN, doit permettre de surveiller et de gérer les charges de travail et les serveurs déployés sur les réseaux et l’infrastructure cloud de plusieurs fournisseurs.

« Les entreprises pourront gérer leurs politiques à travers plusieurs clouds publics et privés, et ce, à partir d’une plate-forme unique », a indiqué Bikash Koley, CTO de Juniper

Si pour des raisons d’efficacité opérationnelle et d’optimisation de coûts, les entreprises se tournent aujourd’hui vers le cloud, la plupart des grands groupes exploitent des environnements hybrides, ce qui complique nettement la gestion de l’infrastructure IT. Le produit Contrail Enterprise Multicloud de Juniper dévoilé en décembre 2017 lors de l’événement NXTWORK et dont la sortie devrait être échelonnée sur les 5 prochains mois, part avec deux handicaps : d’abord, il va se heurter à la concurrence des multiples outils de mise en réseau et d’orchestration multicloud proposés par les principaux acteurs du datacenter, comme NSX de VMware, ACI de Cisco et OneSphere de HPE. Ensuite, la présence de Juniper dans le datacenter n’est pas comparable à celle de certains de ses rivaux, Cisco en particulier.

« Contrail Enterprise Multicloud doit permettre aux responsables de datacenters d’appliquer une politique de bout en bout et d’accéder à des capacités de contrôle de n’importe quelle charge de travail dans les environnements réseau multifournisseurs et dans les déploiements de serveurs de différents services de cloud », a déclaré Juniper. La solution doit servir de point de gestion unique à la fois pour les couches logicielles – services réseaux définis par logiciel – et les sous-couches, en d’autres termes, l’infrastructure d’équipements réseaux traditionnels.

Gérer les politiques à travers les clouds

« Les entreprises pourront gérer leurs politiques à travers plusieurs clouds publics et privés, et ce, à partir d’une plate-forme unique », a déclaré par courriel Bikash Koley, CTO de Juniper, en réponse aux questions de nos confrères de Network World. « Les capacités de sous-couches intégrées signifient que les entreprises pourront également gérer leur fabric IP, leurs commutateurs, leurs routeurs et leurs unités de traitement bare-metal à partir de la même plate-forme », a-t-il ajouté.

L’aventure de Juniper dans les logiciels de gestion multifournisseurs et multicloud a vraiment démarré avec l’acquisition, fin 2012, de Contrail Systems, à l’époque où le spécialiste des équipements de télécommunication recherchait une technologie de réseau SDN définie par logiciel. Depuis, l’entreprise a transformé Contrail en plateforme de gestion réseau à part entière. Juniper a développé Contrail Cloud pour les entreprises de télécommunications et elle a récemment livré à la Linux Foundation le code pour OpenContrail, la version open source de la plate-forme SDN (le logiciel s’appelle désormais TungstenFabric).

Pour ce qui est de Contrail Enterprise Multicloud, la solution est capable d’effectuer en temps réel le contrôle de la performance de l’infrastructure de tous les dispositifs réseaux des datacenters, en plus du monitoring de l’infrastructure et des applications cloud. Le logiciel recense les services des couches définis par logiciel et les associe à des environnements clouds spécifiques. « Le logiciel utilise le routage IP à travers les clouds pour fournir une connectivité entre les composants applicatifs, indépendamment de l’environnement d’exécution cloud qu’ils utilisent », a encore déclaré Juniper.

Ce diagramme permet de voir les principes de base de Contrail Enterprise Multicloud de Juniper. (Crédit : Juniper)

Le fabric physique du datacenter est programmé et contrôlé par des protocoles réseaux, des protocoles de configuration et de télémétrie. Selon un billet de blog posté par Jacopo Pianigiani, chef de produit de Juniper, « en ce qui concerne les charges de travail virtualisées dans les clouds privés, Contrail vRouter connecte les machines virtuelles et les conteneurs aux réseaux virtuels ». Contrail Enterprise Multicloud permet également la surveillance et la gestion des locataires de clouds publics dans les clouds publics, y compris AWS et Azure, par le biais d’API de clouds publics. « Les clients pourront gérer la politique réseau des charges de travail exécutées sur des serveurs bare-metal, des machines virtuelles ou des conteneurs, et dans des environnements de cloud public et privé », a aussi déclaré Bikash Koley. « Les flux de travail – aussi bien l’approvisionnement, le dépannage que la maintenance – peuvent être exécutés dans un environnement hétérogène ».

Un facturation en mode abonnement  

Cependant, le logiciel n’est pas destiné à servir de système de gestion d’éléments multifournisseurs qui permettrait, par exemple, aux administrateurs réseau de changer les paramètres de configuration de n’importe quel périphérique réseau d’un fournisseur donné. « L’objectif n’est pas de manipuler des éléments de configuration sur les périphériques, mais plutôt d’orienter les workflows intent-based vers l’infrastructure de soutien », a déclaré M. Koley.

La licence de Contrail Enterprise Multicloud sera proposée sous forme d’abonnement dont le tarif sera fonction du nombre de périphériques ou de nœuds déployés. La disponibilité générale de Contrail Enterprise Multicloud sera accompagnée par un document-cadre de migration multicloud en 5 étapes qui pourra servir de guide aux responsables de datacenters qui veulent migrer vers un (ou plusieurs) cloud et d’une offre de services professionnels associés. Juniper propose également des commutateurs de la série QFX combinés avec le logiciel Contrail Enterprise Multicloud. Le prix dépendra de la configuration des commutateurs et des dispositifs déployés. Selon le calendrier de lancement, Contrail Enterprise Multicloud avec les capacités de gestion de fabric pour les séries série QFX, ainsi que le tableau de bord unifié Contrail Command, seront disponibles d’ici la fin juin. Quant au logiciel Contrail Enterprise Multicloud de gestion des clouds publics en tant que fabric permettant de connecter les charges de travail entre cloud privés et publics, sa sortie est prévue pour le troisième trimestre.

chevron_left
chevron_right