La Société Générale accélère sa mutation cloud

Menacées par les fintechs, les banques historiques prennent aujourd’hui le train du cloud pour gagner en agilité et rivaliser avec les nouveaux acteurs sur le marché des services bancaires. La Société Générale a profité du salon VMworld 2017 à Barcelone pour présenter sa stratégie multicloud avec le concours de VMware.

La Société Générale a lancé un plan sur cinq ans pour migrer une bonne partie de ses workloads à venir dans le cloud, a expliqué Pierre Haslee à Sanjay Pooneen à VMworld 2017. (crédit : S.L.)

En direct de Barcelone. Le salon VMworld est également l’occasion de rencontre des clients de l’éditeur spécialisé dans les solutions de virtualisation et cloud privé. Pierre Haslee, responsable architecture et technologies du groupe infrastructures à la Société Générale, est venu expliqué lors de la keynote du 12 septembre le plan à cinq ans pour pousser dans le cloud près de 80% des workloads de la banque, en prenant en compte les charges de travail à venir. Un arbre de décision C2P2 (cost and compliance/privacy and performance) sera utilisé pour décider quels workloads ont vocation à aller sur le cloud ou rester on premice. Il s’agit d’un élément extrêmement fort pour accompagner les besoins des clients et transformer la banque. 90% des contacts sont désormais gérés de manière numérique et l’innovation doit être continue pour améliorer l’expérience client.

Pierre Haslee, responsable architecture et technologies du groupe infrastructures à la Société Générale, travaille avec VMware pour porter les applications de la banque dans le cloud. (Crédit D.R)

« Nous devons être fast time to market avec de nouvelles fonctionnalités pour nos clients. Nous parlons ici d’open banking avec une plateforme hybride automatisée avec plusieurs fournisseurs cloud » a indiqué Pierre Haslee lors de son tête à tête avec Sanjay Pooneen, COO de VMware. Aujourd’hui, la SocGen entend réduire le temps d’accès aux serveurs pour les développeurs avec un provisionnement des VM à la demande. Pour la partie réseau, la banque a décidé d’utiliser la microsegmentation avec NSX pour sécuriser les transferts. La transformation de la société en cloud compagnie est lancé pour faire face aux fintechs qui ne s’embarrassent pas de structures existantes. 

chevron_left
chevron_right