Laval Virtual : 20 ans d’innovation en VR et RA

Le rendez-vous annuel des professionnels et fans de réalités virtuelles et augmentées fête son 20e anniversaire. Pour l’occasion, le Laval Virtual continue d’accueillir de plus en plus d’exposants. Cette année, le domaine artistique est mis à l’honneur avec l’exposition Recto VRso. Mais les industriels disposent également d’un espace dédié.

Etendu sur 9 000m², le salon Laval Virtual accueille cette année plus de 300 exposants et espère atteindre les 20 000 visiteurs. (crédit : Nicolas Certes)

En direct de Laval. D’un côté certains regardent dans tous les sens, un casque sur la tête et une manette à la main. De l’autre, d’autres sont carrément allongés sur des supports, le visage fouetté par l’air d’un ventilateur. Quand certains s’immergent littéralement dans un bassin rempli d’eau pour nager avec les dauphins. Ce pourrait être un parc d’attractions mais il s’agit de la vingtième édition du salon Laval Virtual. Comme chaque année, technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée sont à l’honneur.

Et pour fêter sa deuxième décennie, le salon s’est encore étendu. De 6 200m² l’année dernière, la superficie s’est étendue à 9 000m². Ceci pour accueillir toujours plus d’exposants : 315, contre 240 l’an passé. « Cette année, nous nous sommes mobilisés pour proposer une édition hors norme, ponctuée de projets et d’applications toujours plus innovants, d’interventions de grands noms du secteur et d’animations qui réunissent les talents de demain issus des quatre coins du monde » se félicite Laurent Chrétien, directeur général du Laval Virtual. 20 000 visiteurs sont attendus cette année, dont la moitié de professionnels. D’abord ouvert aux entreprises et spécialistes du 4 au 6 avril, le week-end du 7 et 8 sera l’occasion pour le grand public de venir découvrir les innovations ludiques du salon.

Laval Virtual 2018

Le salon Laval Virtual (Mayenne) est l’occasion depuis 20 ans de découvrir les dernières innovations et avancées en matière de réalité virtuelle et augmentée. (crédit : Nicolas Certes)

Béatrice Mottier, présidente du salon, est heureuse de voir que le pari de l’ancien maire de Laval, François d’Aubert, en 1999 est aujourd’hui un rendez-vous ancré dans le milieu. « Il fallait parier que 20 ans après l’événement prendrait une dimension pareille. C’est le premier rendez-vous mondial dédié entièrement à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée. Ca se passe dans une ville moyenne de province en France, nous sommes très fiers de cela. 53 nationalités sont là aujourd’hui. »

Les organisateurs ont voulu faire la part belle aux utilisations artistiques de la VR avec l’exposition « Recto VRso ». L’occasion pour le salon de s’exporter dans le centre-ville de Laval puisqu’une partie de l’exposition se tient sur la place de Trémoille ainsi qu’un parcours passant par différents lieux historiques de la ville (bains douches, musée d’art naïf, etc.). «Cela permet d’amener la réalité virtuelle dans la rue et dans des lieux du patrimoine de la ville, hors du salon professionnel » ajoute Béatrice Mottier.

Béatrice Mottier, présidente du salon Laval Virtual, s’est dite fière que ce rendez-vous soit le premier événement mondial de la VR 20 ans après son lancement. (Crédit : Nicolas Certes)

Une Industrial Area mise en avant

Mais une nouveauté de ce salon, c’est l’installation d’une Industrial Area. Ici sont installés PSA, Naval Group, etc. qui viennent présenter leur utilisation de la réalité augmentée dans leur métier. «Parce que les technologies sont de plus en plus matures, nous avons organisé le salon selon des zones d’application : le monde industriel, d’autres dédiées au monde des services, un pavillon des contenus etc. » précise la présidente du salon. Usinage, formation, inspection robotisée, optimisation du marketing, les mises en pratiques sont multiples, nous y reviendrons prochainement.

Ce qui ressort cette année, c’est que la démocratisation de l’utilisation de la VR continue, que ce soit aussi bien dans le BtoB que le grand public. La demande augmente toujours dans tous les domaines et les matériels doivent se faire de plus en plus nomades. Sans compter un aspect ludique toujours aussi présent, et des projets autour du cinéma mais aussi de l’utilisation de la VR au quotidien, qui émergent.

chevron_left
chevron_right