Le supercalculateur Spaceborne de HPE opérationnel dans l’espace

En test depuis août 2017, le supercalculateur Spaceborne d’HPE embarqué dans l’ISS peut désormais être utilisé par les astronautes pour leurs missions opérationnelles dans l’espace proche de la Terre avant une échéance martienne.

Le supercalculateur Spaceborne de HP dans la station spatiale ISS. (crédit : Nasa)

HPE fait un pas supplémentaire dans la conquête spatiale. Jusqu’alors en phase de test depuis août 2017, le supercalculateur Spaceborne Computer embarqué dans la station spatiale internationale (ISS) va désormais pouvoir être utilisé en condition réelle par les astronautes. « Après une mission d’un an prouvant qu’il peut résister à des conditions spatiales difficiles – telles que l’apesanteur, des coupures de courant imprévues et des niveaux de rayonnement imprévisibles – Spaceborne Computer va maintenant ouvrir pour la première fois ses capacités de calcul intensif pour une utilisation à bord de l’ISS », a fait savoir HPE dans un communiqué.

L’utilisation à pleine capacité de Spaceborne Computer, d’une capacité d’1 Teraflop, doit permettre d’accélérer les traitements et les temps d’analyses des données à bord. « En raison des capacités informatiques limitées dans l’espace, de nombreux calculs nécessaires pour mener à bien des projets de recherche démarrés dans l’espace sont encore traités sur Terre. Cette approche est réalisable pour les recherches sur la Lune ou sur des orbites terrestres basses (LEO) situées entre 650 et 1 650 km au-dessus de la surface de la Terre, où la communication peut être en temps quasi réel avec la Terre », explique HPE. Ce n’est pas le cas depuis d’autres destinations comme Mars où les temps de communication peuvent aller jusqu’à 20 minutes, d’où la nécessité – comme la planète rouge constitue le prochain challenge de la NASA avec l’envoi d’un vol habité – d’être en mesure de réaliser le plus de calcul possible directement depuis une navette spatiale.

chevron_left
chevron_right