058 5 32 18 32 contact@ygaltech.com
Sélectionner une page

Les entreprises faisant tourner des applications sur Power Systems d’IBM vont pouvoir inclure Google Cloud dans leur stratégie de cloud hybride. Ce dernier donne maintenant accès aux serveurs d’IBM dans son cloud public.

Des entreprises du secteur de l’énergie et du retail accèdent déjà à des Power System d’IBM dans le cloud de Google sur un mode service. (Crédit : IBM)

La concurrence entre les fournisseurs de services cloud n’empêche pas les partenariats. Dernier en date, celui noué par IBM avec Google pour répondre aux stratégies de cloud hybride des clients exploitant des applications critiques sur les plateformes Power Systems – logiciels SAP ou bases de données Oracle notamment. Pour ces entreprises, il est maintenant possible d’accéder aux serveurs Power Systems dans le cloud public de Google pour faire tourner des charges de travail sous AIX, IBM i (AS400) ou Linux, en bénéficiant du mode de tarification associé aux services cloud. Ce faisant, IBM propose une alternative à son propre cloud pour conserver ses clients sur Power Systems, tandis que Google cherche de son côté à attirer davantage d’entreprises sur la GCP. En novembre dernier, Thomas Kurian, CEO de Google Cloud, a déjà mis en avant – sur la conférence européenne Next à Londres – les solutions proposées pour faciliter la migration des applications dans le cloud, notamment dans les environnements VMware.

Certains clients d’IBM du secteur de l’énergie et de la distribution de détail ont déjà commencé à « moderniser leur infrastructure » en s’appuyant sur l’offre Power Systems de Google Cloud, indique dans un billet Kevin Ichhpurani, vice-président corporate, écosystème mondial chez Google Cloud, où il explique que les entreprises peuvent continuer à exploiter leurs applications SAP et Oracle sur les serveurs IBM Power auxquels elles font confiance, tout en tirant parti des capacités techniques et du mode de facturation du cloud. Sur cette offre spécifique, il n’y a pas de grille tarifaire directement accessible en ligne, les entreprises intéressées devront s’adresser aux équipes commerciales de Google pour en connaître les conditions.

Un seul point de contact pour le support

Les déploiements sur Power Systems se font à travers la Google Cloud Marketplace, comme les autres services cloud, le client recevant une seule facture pour l’ensemble des services consommés, explique Kevin Ichhpurani. « La technologie Private API Access vous permet d’accéder aux ressources de Google Cloud de façon privée, tout en laissant chaque partition logique (LPAR) utiliser des espaces IP privés que vous choisissez. C’est sécurisé par conception et permet des latences ultra faibles entre les serveurs IBM Power et les machines virtuelles Compute Engine de Google ». A cela s’ajoute un support intégré assuré par Google Cloud qui propose un seul point de contact aux clients pour l’ensemble des problèmes, assure Kevin Ichhpurani en ajoutant qu’une console de management facilite le déploiement de la solution. Terminons en rappelant que Google avait déjà montré son intérêt pour la plateforme Power avec le projet Open Compute en 2016

Share This