L’offre PCaaS Surface de Microsoft élargie aux constructeurs tiers

Jusqu’alors limité à trois type de configurations, le programme d’abonnement de Microsoft concernant ses terminaux Surface va être élargit à des PC tiers OEM.

Microsoft a lancé le 2 octobre 2018 la Surface Pro 6 aux côtés de Surface Studio 2 et de Surface Laptop 2. (crédit : Microsoft)

L’offre d’abonnement de PC en tant que service (PC as a Service) de Microsoft, appelé MMD pour Microsoft Managed Desktop, offre actuellement le choix entre trois configurations de Surface. Un choix qui va être prochainement élargit, l’éditeur de Redmond ayant fait part de son intention d’étendre la sélection de terminaux MMD à du matériel tiers. Pour autant, aucune précision de calendrier n’a pour l’heure été précisé, pas plus que les ordinateurs des constructeurs OEM (fabricants d’équipement d’origine) qui seront concernés. Pour le moment, seul le matériel Surface de Microsoft sera loué à des entreprises et géré – tout au long du cycle de vie des périphériques, ainsi que pour la maintenance et les mises à jour régulières des mises à jour – par Microsoft.

Microsoft a expliqué les choix matériels de MMD comme « construits sur des appareils modernes conformes à nos spécifications et à notre exigence de qualité d’exécution », a expliqué Bill Karagounis, directeur de l’activité Surface de Microsoft, dans un blog publié le mois dernier. « Nous fournirons une liste bien structurée de périphériques », a ajouté Nathan Mercer, l’un des principaux responsables du marketing produit pour Microsoft 365, lors d’une présentation à l’occasion de la dernière conférence Ignite. « La raison pour laquelle nous travaillons est de nous assurer que vous obtenez vraiment la meilleure expérience. Nous avons des exigences qualité que ces terminaux doivent respecter, et nous nous assurons également qu’ils fournissent les fonctionnalités d’entreprise Windows les plus pertinentes. »

Un contrat de 2/3 ans avec reconduction par du nouveau matériel

Les abonnements MMD seront basés sur un cycle de rafraîchissement de deux ou trois ans, a déclaré Nathan Mercer. En vertu d’un contrat de deux ans, le Surface Pro choisi par l’utilisateur final au cours de ce trimestre serait par exemple mise hors service et remplacé par un nouvel appareil à l’automne 2020. A l’avenir, les revendeurs et les partenaires de Microsoft s’occuperont de l’approvisionnement, de la livraison et du remplacement du matériel. Parmi les candidats naturels pour ce nouveau dispositif, on trouve des acteurs tel que Dell, Hewlett-Packard et Lenovo.

Dell propose aujourd’hui un programme similaire à celui de Microsoft pour du leasing de terminaux mais ne concerne que peu de modèles : trois ordinateurs portables, dont ceux des portefeuilles Latitude, XPS et Precision, et deux ordinateurs de bureau. La principale raison à cela est qu’il est toujours plus simple et facile à gérer un parc de PC en volume plutôt que certains modèles configurés sur mesure, la conformité de la configuration, et donc des composants tels que les pilotes, réduit notamment les risques de problèmes potentiels.

chevron_left
chevron_right