Magic Quadrant : ServiceNow se glisse dans le carré des leaders hpaPaaS

Entrer dans le Magic Quadrant du Gartner est toujours un bon signe pour un fournisseur IT confronté à des DSI toujours frileux. Mais parvenir à placer sa solution dans le carré des leaders est une étape encore plus importante. C’est ce qui vient d’arriver à ServiceNow avec sa plateforme hpaPaaS CreativeNow.

Publié en avril 2018, le Magic Quadrant consacré au hpasPaaS est un outil d’aide à la décision plébiscité par les DSI. (Crédit Gartner)

Les mises à jour des Magic Quadrant du cabinet d’études Gartner sont toujours auscultées avec attention par les fournisseurs du marché et les décideurs IT qui ont toujours peur de miser sur le mauvais cheval et de perdre leur crédit auprès de la direction générale. L’arrivée du dernier rapport consacré aux plateformes d’applications de productivité as a services ou hpaPaaS (High-productivity application platform as a service) vient pointer la progression de ServiceNow qui est désormais classé dans le carré leaders au coté de Salesforce, OutSystems et Mendix. « ServiceNow a été fondé en tant que société de plate-forme avec une idée très simple : rendre le travail plus facile, et c’est ce que nous avons réussi à mettre en place », a déclaré Josh Kahn, directeur général de l’activité Business Unit Platform, chez ServiceNow. « Nous pensons que notre positionnement en tant que leader dans ce Magic Quadrant est en adéquation avec la capacité de nos clients à créer et à déployer des applications intelligentes sur notre plateforme. » 

Plus prosaïquement, les analystes du Garner (Paul Vincent, Van L. Baker, Yefim V. Natis, Kimihiko Iijima, Mark Driver, Rob Dunie, Jason Wong et Aashish Gupta) estiment dans leur rapport que depuis 2013, l’année du lancement de CreativeNow la solution hpaPaaS de l’éditeur, ServiceNow a profité de sa bonne implantation sur le marché des offres SaaS aux service informatiques pour progresser sur celui des plates-formes applicatives grâce à des ventes croisées. Ce que les concurrents ont plus de mal à faire. « La plate-forme Now comprend tous les services de plate-forme utilisés par les offres SaaS de ServiceNow sur une seule plate-forme, en mettant l’accent sur le flux de travail et l’intégration en plus du support des applications », indique le rapport du Gartner.

Un marché partagé entre acteurs du BMP et du low code 

ServiceNow n’est toutefois pas tout seul dans le carré des leaders. On retrouve bien sûr Salesforce qui a lancé son hpaPaaS en 2008 : la plateforme de développement modulaire Force.com rebaptisée en 2017 Lightning. Elle est complétée par l’aPaaS Heroku, issu d’un rachat. Si les deux environnements sont bien sûr naturellement conçus pour travailler avec la solution CRM de l’éditeur, ce dernier explique que certains clients ont choisi sa plateforme low code alors qu’ils n’utilisent pas encore son CRM. Lightning Platform est hébergée sur les centres de données du fournisseur sur trois continents et aussi expérimentalement sur deux régions AWS. 

Fondé en 2005, Mendix est un pure-player qui propose une solution hpaPaaS low code capable de délivrer des applications cloud native. « Le Web Modeler et le framework Atlas UI de Mendix offrent aux développeurs professionnels et, dans une moindre mesure, aux développeurs issus des métiers intéressés par une meilleure productivité, un environnement de développement visuel orienté modèles générant des métadonnées qui sont interprétées au moment de l’exécution. Mendix offre également un environnement de développement intégré (IDE) supplémentaire pour les codeurs professionnels afin de compléter et d’étendre les outils de développement low code. »

Un marché difficile à évaluer

Enfin dernier challenger dans la catégorie leaders, OutSystems commercialise une solution hpaPaaS qui prend en charge les déploiements multicloud, avec notamment AWS et Microsoft Azure, ainsi que les options propres à OutSystems, à savoir clouds privés hébergés ou locaux. « La plate-forme OutSystems utilise un modèle axé sur les métadonnées, dans lequel les applications sont développées à l’aide d’un environnement de développement extensible, faiblement codé et visuellement intégré », indique le rapport du Gartner.

Toujours selon le cabinet d’études, le marché du hpaPaaS connaît une croissance rapide. « Le Gartner constate que l’adoption du hpaPaaS s’étend aux zones d’utilisation précédemment occupées par des aPaaS à haut contrôle et des serveurs d’applications plus traditionnels ». Le chiffre d’affaires estimé du PaaS s’est monté à 11,8 milliards de dollars en 2017. Dont 3 milliards pour la partie aPaaS et, ce, avec 1,8 milliard pour le seul Salesforce, majoritairement avec son activité hpaPaaS. Le cabinet ne donne pas de chiffre d’affaires plus précis pour le hpaPaaS en 2017 se contentant de signaler qu’il évalue le marché du Database PaaS à 3,1 milliards, celui du MADP à 1,3 milliard, celui du BMP à 2,6 milliards et celui de l’Integration PaaS à 1,1 milliard. 

chevron_left
chevron_right