Méthodes agiles : Comment bien construire un scenario utilisateur

Dans le cadre des méthodes agiles, concevoir un bon scenario de cas d’usage est fondamental. L’ouvrage « User stories – 50 clés pour raconter les besoins utilisateurs » aux éditions Eyrolles constitue un bon guide pour se lancer.

« User stories » signé par Gojko Adzic et David Evans vient de paraître chez Eyrolles. (crédit : D.R.)

Une User Story, c’est un « scénario utilisateur » ou un « récit utilisateur », cela n’est en aucune façon une « spécification technique ». La note du traducteur en ouverture de « User stories » signé par Gojko Adzic et David Evans, qui vient de paraître chez Eyrolles, pose d’emblée le sujet. Et constate que User Story reste l’expression consacrée, même en France, malgré la difficulté des francophones, du coup, à comprendre ce dont on parle.

Car il s’agit bien de raconter une histoire. Cette manière de travailler est associée aux méthodes agiles afin d’expliquer, lors des itérations, comment on entend travailler. Un récit se raconte mais pas seulement. Il se discute et permet de faire progresser les process. L’ouvrage de Gojko Adzic et David Evans explique comment mettre en place une user story et la faire vivre au fil du projet. Surtout, les auteurs veillent à relever tous les pièges, toutes les erreurs à ne pas commettre, et toutes les astuces pour que l’opération soit un succès.

Chaque chapitre est une fiche avec un impératif (« fixez des échéances… », « décrivez un changement du système »…) qui explique très concrètement comment raconter l’histoire avec des paragraphes « les avantages clés » et « la mise en place », le tout enrichi de nombreuses illustrations. Il en résulte un texte agréable à lire, facile à compulser et à lire de manière non-linéaire. Et un ouvrage très pragmatique et concret.

chevron_left
chevron_right