Microsoft rachète GitHub 7,5 Md$

En mettant la main sur la plateforme de partage de code GitHub pour 7,5 milliards de dollars, Microsoft confirme son engagement envers l’open source. L’éditeur promet de lui garder son indépendance.

Chris Wanstrath (CEO et co-fondateur de GitHub), Satya Nadella (CEO de Microsoft) et Nat Friedman (vice-président des services développeur de Microsoft) réunis à l’occasion du rachat par Microsoft de GitHub. (crédit : Microsoft)

Logiciel n’est pas seulement une partie du nom de Microsoft, c’est aussi le coeur de cette entreprise qui, désormais, possède l’un des référentiels de code les plus populaires au monde. Lundi, Microsoft a annoncé l’acquisition de GitHub pour 7,5 milliards de dollars en actions. Les développeurs et les organisations s’appuient sur GitHub en tant que référentiel de code. Dans le cadre des annonces d’aujourd’hui, le CEO de Microsoft, Satya Nadella, a révélé que GitHub héberge déjà 85 millions de référentiels de code et 28 millions de développeurs. D’énormes entreprises comme Apple, Amazon et Google opèrent sur GitHub, et Microsoft est l’organisation la plus active sur le site.

L’éditeur de Redmond a activement courtisé les projets open-source et les développeurs à l’ère Nadella, alors que l’éditeur s’est réorienté vers un avenir où le cloud Azure devient un joyau de la couronne et le monde moins centré sur Windows. Des logiciels comme SQL Server et Azure App Service ont été portés sur Linux, Microsoft a rejoint la Fondation Linux en 2016, il a ouvert son langage de programmation .NET et on peut maintenant exécuter Linux Bash dans Windows. Mais Microsoft a aussi une histoire controversée avec l’open source, issue de plusieurs confrontations sous le règne de Steve Ballmer. Une lettre ouverte du CEO Nadella postée sur le site Web de Microsoft vient calmer les craintes potentielles tout en reconnaissant les erreurs commises dans un passé lointain.

Esprit de développeur, indépendance et ouverture promis par Microsoft

« Microsoft est all-in sur l’open source », écrit Satya Nadella. « Nous avons entrepris un parcours avec l’open source, et aujourd’hui nous sommes actifs dans l’écosystème open source, nous contribuons à des projets open source, et certains de nos outils et frameworks de développement les plus dynamiques sont open source. Quand il s’agit de notre engagement à l’open source, jugez-nous par les actions que nous avons prises dans le passé récent, nos actions aujourd’hui et dans le futur. Plus important encore, nous reconnaissons la responsabilité que nous prenons avec cet accord », a poursuivi le CEO. « Nous nous engageons à être les gardiens de la communauté GitHub, qui conservera son esprit de développeur, fonctionnera indépendamment et restera une plate-forme ouverte. Nous écouterons toujours les commentaires des développeurs et investirons à la fois dans les fondamentaux et les nouvelles capacités. »

La communauté open-source lui demandera sans aucun doute de respecter sa parole. Alors que GitHub est la référence en matière de référentiels de code, il existe aussi des rivaux tels que GitLab et Bitbucket d’Atlassian. C’est en 2005 que Linus Torvalds, le créateur de Linux, a inventé Git, lorsque BitKeeper, un outil de gestion de contrôle de source exclusif utilisé pour le développement de Linux, a cessé d’offrir l’utilisation gratuite du produit. Nat Friedman, fondateur de l’outil Xamarin acquis par Microsoft en 2016, deviendra le CEO de GitHub. De son côté, le CEO de GitHub, Chris Wanstrath, deviendra un fellow de Microsoft.

chevron_left
chevron_right