Microsoft supprime les mises à jour delta de Windows 10

Exit les mises à jour delta. Microsoft renonce à ces dernières pour ne proposer désormais que les mises à jour cumulatives complètes et les express. Ces dernières remplaceront de facto les delta qui sont de type cumulatives mais partielles. 

Pour simplifier le travail des administrateurs de parc informatique, Microsoft a décidé de supprimer les mises à jour delta estimer que les express peuvent assumer la tâche. 

Début 2019, Microsoft cessera de proposer l’un de ses trois types de mises à jour Windows 10. Dans un souci de simplification, les mises à jour cumulatives partielles baptisées delta seront remplacées par un format encore plus petit et plus efficace selon l’éditeur. A compter du mardi 12 février 2019, les correctifs proposés seront de deux types : mises à jour complètes et express.

Les mises à jour delta n’incluent que les composants qui ont changé depuis l’update du mois précédent. Parce qu’elles incluent le composant complet qui a changé – disons, l’application Notepad – et pas seulement les fichiers individuels qui composent le composant, ces mises à jour sont plus grosses que les express qui ne livrent que les fichiers modifiés. En fin de compte, le point qui intéressera le plus les administrateurs dans les entreprises, c’est que les mises à jour express sont plus petites que les mises à jour delta, qui sont à leur tour plus petites que les mises à jour complètes.

Des mises à jour plus petites

Selon Mike Benson, un membre de l’équipe Windows responsable des mises à jour, une mise à jour express pèse généralement entre 150 et 200 Mo, comparée à une mise à jour delta de 300 à 500 Mo. En d’autres termes, les mises à jour express sont entre 33 et 70% plus petites que les mises à jour delta. Dans ce cas, pourquoi Microsoft se donne-t-il la peine de fournir des mises à jour delta ? « Les mises à jour delta ont été créées à l’origine [en mars 2017] parce que le protocole de mise à jour express n’était disponible que pour les appareils se connectant directement à Windows Update ou Windows Server Update Services », .

En janvier 2017, Microsoft a donné aux fournisseurs de gestionnaire des mises à jour tiers l’accès au protocole express, mais a continué à offrir des mises à jour delta pour « donner aux entreprises et aux outils tiers de gestion des mises à jour le temps d’implémenter le support » du format, a expliqué Mike Benson. Arrêter les mises à jour delta en février prochain – les dernières seront publiées en janvier – est logique, poursuit le responsable, parce que les fournisseurs de patchs tiers auront eu deux ans pour obtenir le programme express. Et l’élimination des formats de mise à jour, a-t-il ajouté, « réduira la complexité pour les administrateurs informatiques ».

chevron_left
chevron_right