Opera revient avec un VPN gratuit sous Android

Finalement Opéra revient avec un VPN toujours gratuit et en usage illimité. Voici comment le mettre en route sur un mobile Android.

Trois tapes sur l’écran du mobile suffisent pour activer le nouveau VPN d’Opera intégré au navigateur. (Crédit : IDG)

Quand, l’an dernier, Opera a annoncé la fermeture de son application VPN pour iOS et Android, tout le monde pensait que c’était définitif. À l’époque, le navigateur avait même redirigé les utilisateurs vers SurfEasy Total VPN en leur proposant des remises importantes sur les abonnements. Apparemment, Opera avait aussi une autre idée en tête : préparer le retour de son VPN. Attention cependant à ne pas se précipiter trop vite. D’abord, ledit VPN est toujours en version bêta. Ensuite, il n’est disponible que dans le navigateur Opera complet (et non le navigateur Opera Mini) sur les mobiles Android. À part cela, il est tout aussi gratuit, illimité et facile à utiliser que l’application autonome supprimée en avril. En terme d’usage, cette version fonctionne exactement comme la version desktop, sauf qu’elle tourne sur un téléphone.

Pour l’essayer, il faut télécharger la version bêta du navigateur Opera, différente de la version du navigateur Opera. Une fois installée sur le mobile Android, il faut cliquer sur l’icône « O » qui apparaît dans le coin inférieur droit de l’écran, appuyer sur Paramètres et coulisser le curseur VPN de « Désactivé » à « Activé ». Dans l’onglet VPN, quelques options permettent de limiter le VPN aux onglets privés, choisir un emplacement virtuel et l’ignorer pour les moteurs de recherche, et d’avoir également un instantané sur la quantité de données transférées. Surtout, l’application offre une protection automatique et pratiquement sans souci. Il n’est même pas nécessaire de se connecter à un compte Opera pour l’utiliser.

Un service qui ne collecte pas les logs d’après Opera

Le VPN fonctionne comme prévu. Lorsqu’il est activé, il remplace l’adresse IP du terminal par une adresse virtuelle pour rendre le pistage par les sites Web plus difficile. C’est aussi un service « no-log », Opera promettant de ne pas collecter d’informations qui passent par ses serveurs. On ne sait pas très bien combien de temps le VPN restera en version bêta, mais Opera a précisé que les tests se prolongeront « pendant un certain temps ». On ne sait pas non plus si Opera proposera un niveau d’abonnement payant comme auparavant, avec des vitesses plus rapides et davantage de régions.

chevron_left
chevron_right