Recap IT : MWC 2018/Galaxy S9, Start-ups Silicon Valley, Agriculture et numérique

Trois thèmes-clés pour cette semaine à cheval entre février et mars : Le Mobile World Congress de Barcelone avec la présentation des S9, S9+ et du Matebook X Pro, Le Salon de l’Agriculture de la Porte de Versailles avec son espace Agriculture 4.0 et le Press Tour de la Silicon Valley au fil de start-ups spécialisées dans la gestion et la gouvernance des données.

Retrouvez chaque semaine dans le Monde Informatique le récapitulatif des infos marquantes du secteur web&tech. (Crédit : D.R.)

Cette semaine, sur le Mobile World Congress de Barcelone (du 26 février au 1er mars), en dehors des démos et déclarations autour de la 5G, les smartphones ont bien sûr tenu la vedette et parmi ceux-ci, les très attendus Galaxy S9 et S9+ de Samsung qui se distinguent nettement par la qualité de leur appareil photo. Huawei a de son côté présenté le Matebook X Pro, un notebook à la ligne épurée. Le fournisseur chinois Alibaba Cloud a lancé 8 services cloud sur l’IA, le big data, le compute et la sécurité. Et SAP attire dans son cloud avec un SDK iOS et du prépaiement

SAP était également à Paris sur un tout autre terrain, le Salon de l’Agriculture où les solutions numériques se diversifient pour accompagner les exploitants. A la Porte de Versailles, aux côtés d’une vingtaine de start-ups technologiques installées dans l’espace Agriculture 4.0, l’éditeur allemand a vanté sa plate-forme cloud pour traiter et analyser les données capturées par drones, capteurs au sol ou autres technologies IoT en temps réel. Autour de lui, Karnoot, la boîte noire des tracteurs, les robots agricoles de Naïo Technologies ou encore La Ferme Digitale (regroupement de start-ups du numérique), Myfood ou Monbeauterroir.

Les start-ups du data management dans la Silicon Valley

Cette semaine, la rédaction du Monde Informatique était aussi dans la Silicon Valley, à la rencontre des éditeurs spécialisés dans la gestion des données. Ainsi, MapD combine in-memory et GPU pour doper la datavisualisation. Avec sa base de données SQL in-memory exploitant des GPU, l’éditeur propose un outil capable de mettre à jour en quelques millisecondes des milliards de données pour affiner la data visualisation. 

De son côté, Alation propose de remettre un peu d’ordre dans l’exploitation de ces données grâce à l’association de machine learning et de perspicacité humaine. Datadog, déjà bien connu, a mis le cap sur la gestion de logs après le rachat de Logmatic. Tandis que Waterline passe à l’heure du GDPR pour accompagner ses clients en Europe. Son objectif consiste à apporter les bonnes informations aux bonnes personnes grâce à un catalogage exhaustif des documents disponibles dans l’entreprise avec sa plateforme Smart Data Catalog.

Et aussi :

Faille Spectre : Intel a livré des correctifs pour ses puces Haswell et Broadwell 

Avec sa plateforme Démarches-simplifiées, l’Etat aide les acteurs publics à dématérialiser les démarches administratives

Cyberattaque sur l’Etat allemand, le groupe de cyberespionnage russe ATP28 est soupçonné

Avec Hangouts Chat, Google affronte Slack dans les entreprises 

Salesforce.com a dépassé les 10 milliards de chiffre d’affaires sur son exercice fiscal clos fin janvier 2018

23 000 certificats HTTPS Digicert supprimés après la fuite de clés privées

Facebook organise son premier hackathon étudiant à Paris

Java EE s’appelle maintenant Jakarta EE

Manque de redondance DNS : doit-on craindre une autre panne massive d’Internet ?

Droit à l’oubli : Google a reçu 142 705 demandes de suppression d’URL en France

Interoute racheté par GTT Communications pour 1,9 milliard d’euros

chevron_left
chevron_right