Schneider Electric met la main sur l’activité électrique de l’indien Larsen and Toubro

L’acquisition par Scnneider Electric de la division Electrical & Automation de Larsen and Toubro fera de l’Inde le troisième marché du groupe industriel, en termes de chiffre d’affaires, à égalité avec la France. Coût de la transaction: 1,75 Md€.

Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric, entend répondre au marché indien de la gestion de l’énergie et des automatismes industriels, en croissance rapide. Crédit. D.R.

Schneider Electric  vient d’annoncer le rachat des activités électriques et automatismes (L&T E&A) du conglomérat indien Larsen and Toubro ( L&T) pour 1,75 milliard d’euros. L’industriel français a mené cette opération en partenariat avec le fonds souverain singapourien Temasek. Dans le cadre de cette transaction, la division indienne de Schneider Electric et la branche électrique de L&T vont fusionner pour créer une co-entreprise. Le groupe français en détiendra 65 % des parts et Temasek, 35 %. Avec cette acquisition, l’Inde deviendra pour Schneider Electric le troisième plus grand marché en termes de revenus, à égalité avec la France, avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 1,6 milliard d’euros et l’un de ses quatre principaux centres de R & D et de fabrication.  

La branche électrique de Larsen and Toubro propose des appareillages basse et moyenne tension, des systèmes et équipements électriques, des solutions de gestion de l’énergie, de comptage et d’automatisation industrielle. Comptant près de 5 000 salariés, elle s’appuie sur un vaste écosystème de partenaires couvrant plus de 260 villes en Inde et est également présente au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est. L’opération permettra de générer des synergies importantes de ventes et de coûts qui devraient représenter environ 40 millions d’euros par an en EBITDA avec un effet progressif sur une période de cinq ans.

« La société combinée contribuera activement à rendre l’Inde verte, numérique et à renforcer son rôle en tant que centre de recherche et développement, et de production », s’est félicité Jean-Pascal Tricoire, président directeur général de Schneider Electric, dans un communiqué. Présent en Inde depuis 1963, l’industriel est un acteur engagé dans le développement du pays.

chevron_left
chevron_right