Sr.ht cherche à être plus open source que GitHub

Le projet d’hébergement de code basé sur Git, Sr.ht, vise à combiner le meilleur de GitHub, GitLab et Bitbucket tout en conservant une licence copyleft. Nos confrères d’IDG ont rencontrer son créateur pour en savoir plus.

Sr.ht choisit d’utiliser les normes existantes plutôt que de réinventer la roue. (Crédit : Sr.ht)

Quelques mois après l’annonce du rachat de GitHub par MicrosoftSr.ht, un service pour l’hébergement et la gestion de projets open source, cherche à devenir l’alternative entièrement open source aux autres services de la place tels GitHub, GitLab et Bitbucket, ceci en recréant pas mal de leurs fonctionnalités. Créé par Drew DeVault et écrit dans un mélange de Pyton et de Go, Sr.ht est actuellement disponible en version alpha pour les développeurs. Les utilisateurs peuvent créer un compte avec la version hébergée fournie par M. DeVault, ou définir exactement le même code dans le cloud ou sur site.

Dans un billet de blog, le fondateur de Sr.ht a expliqué comment ce service ce démarque : « Contrairement à GitHub, qui est une source presque entièrement fermée, ou GitLab, plus open source mais avec une offre premium propriétaire, tout Sr.ht est sous licence copyleft. » Les projets hébergés sous Sr.ht ont en effet leurs propres référentiels Git, wikiw, suivis de bugs, intégration continue et services de construction, listes de diffusion et gestion des informations d’identification.

Ne pas réinventer la roue

L’interface de Sr.ht est délibérément minimale, avec peu ou pas de JavaScript, afin des réduire le temps de chargement et d’améliorer la compatibilité avec les terminaux. Sr.ht choisit également d’utiliser les normes existantes plutôt que de réinventer la roue. Les commits Git, par exemple, sont gérés par courrier électronique. Sr.ht gère également les listes de diffusion utilisées pour la discussion autour d’un projet hébergé.

Quelques projets ont déjà commencé à utiliser Sr.ht pour l’hébergement de projet comme la distribution PostmarketOS Linux pour mobiles. M. accompagne également de nombreux projets intégrés, notamment « les distributions Linux et les autres OS cherchant à automatiser la maintenance et les tests de packages ; les éléments importants de suites d’infrastructure de compilateur open source ; les langages de programmation (compilateurs, bibliothèques standards, etc.) ».

Automatiser les migrations dans la version bêta

Le principal obstacle que pourrait rencontrer Sr.ht est le manque d’intégration des personnes déjà investies dans un autre service d’hébergement de code. A l’heure actuelle, il n’existe aucun moyen automatisé de migrer des projets hébergés ailleurs. Les problèmes GitHub, par exemple, ne peuvent pas être convertis en tickets Sr.ht. Et bien que le service d’intégration continue de ce dernier soit conceptuellement similaire à Jenkins, il n’assure pas un transfert immédiat.

Le créateur de Sr.ht prévoit d’implémenter cette fonctionnalité de migration automatisée avant d’annoncer une version bêta. Drew DeVault prépare actuellement des tutos pour les workflows courants.

chevron_left
chevron_right