Syllabs lève 2 M€ pour développer ses robots rédacteurs

En récoltant deux millions d’euros auprès de l’accélérateur breton West Web Valley, du groupe Sipa Ouest-France et de BNP Paribas Développement, Syllabs entend déployer ses robots rédacteurs sur de nouveaux marchés. 40 recrutements sont prévus d’ici fin 2018 pour son site parisien, dont une partie à Nantes.

En augmentant ses effectifs, la start-up Syllabs co-fondée par Claude de Loupy pourra déployer ses robots plus rapidement sur de nouveaux marchés. Crédit: Syllabs/Thomas Bartel.

Syllabs, une start-up française spécialisée dans l’analyse sémantique et dans la rédaction automatiques de textes, vient de boucler un tour de table financier de 2 M€. Cette opération a été emmenée  par le fonds et accélérateur breton West Web Valley, avec le groupe SIPA Ouest France ainsi que BNP Paribas Développement. Elle permettra à la jeune pousse d’accélérer le déploiement de ses moteurs de rédaction  sur les marchés européens. Le financement obtenu va lui permettre en premier lieu d’étoffer ses équipes. Fin 2018, l’entreprise devrait recruter une quarantaine de collaborateurs, soit une équipe multipliée par 5 en 1 an, dont une partie sera localisée à Nantes.

Créée en 2006 par Claude de Loupy et Helena Blancafort, l’entreprise a développé une technologie qui crée et transforme de la donnée brute en texte et produit automatiquement un contenu éditorialisé, dans n’importe quel domaine et en plusieurs langues. Elle propose également des solutions permettant de rendre accessibles et mettre en valeur les archives de très gros producteurs de contenu. En 2015, l’entreprise a couvert les résultats des scrutins des élections départementales et régionales pour le compte du quotidien Le Monde.

chevron_left
chevron_right