Telex : NTT Security rachète WhiteHat Security, Fujitsu supprime 1 100 postes, 40% des start-ups IA en Europe ne font pas d’IA

NTT Security rachète WhiteHat Security. À l’issue de l’acquisition, dont les termes n’ont pas été communiqués, WhiteHat Security opèrera en tant que filiale indépendante, propriété exclusive de NTT. Ses clients et partenaires pourront tirer profit de la plateforme cloud de sécurité des applications de WhiteHat Security. Inversement, ceux de WhiteHat auront accès aux services de conseil et d’assistance de NTT Security, ainsi qu’à leur plateforme de services managés.

 – Fujitsu supprime 1 100 postes, selon nos confrères de The Register. Plusieurs pays sont concernés, majoritairement en Europe de l’est, mais aussi dans certaines régions du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Europe de l’ouest (Italie). Cette décision fait suite à une révision complète de la stratégie EMEA de l’entreprise, qui promet toutefois d’épargner les pays générant une part relativement élevée de son chiffre d’affaires, comme la France, l’Espagne, les Pays-Bas ou l’Allemagne.

– Publicité mensongère ? Dans une étude sur l’état de l’intelligence artificielle en Europe en 2019, le cabinet MMC Ventures indique que, sur 2 830 start-ups revendiquant développer des solutions utilisant l’IA, il n’a trouvé de preuves de l’importance de l’IA dans l’activité de ces entreprises que dans environ 60 % des cas, soit 1 580 entreprises seulement. « Dans 40 % des cas, nous n’avons trouvé aucune trace d’IA », indique David Kelnar, directeur des recherches chez MMC, à nos confrères de Forbes. Et d’ajouter que ce ne sont pas forcément ces jeunes pousses qui s’auto-classent comme des entreprises IA, mais qu’elles obtiennent parfois ce label par certains sites d’analyse, sans pour autant demander de correction. Les start-ups étiquetées « IA » attireraient des financement 15 à 50 % supérieurs à ceux de leurs concurrentes selon M. Kelnar.

chevron_left
chevron_right