Toucan Toco s’attaque à l’international

En s’implantant à Londres, Amsterdam, Milan et Barcelone, la start-up française spécialisée dans le data storytelling veut changer de braquet. 30 recrutements sont en cours aussi bien en France qu’à l’étranger.

Charles Miglietti, co-fondateur avec Kilian Bazin de Toucan Toco. (crédit : D.R.)

Depuis sa création en 2014, l’éditeur parisien Toucan Toco a auto-financé sa croissance à travers la création d’apps analytiques qui démocratisent la lecture des données métiers au sein de grandes entreprises ou d’ETI. En quatre ans, il a mené des projets avec 90 clients grands comptes et son effectif réunit aujourd’hui 45 collaborateurs. Depuis fin 2017, l’éditeur donne accès à sa plateforme SaaS Le Studio pour que les analystes métiers puissent concevoir eux-mêmes leurs applications de reporting, de même que les intégrateurs et consultants.

Sur le modèle de développement qui a fait ses preuves en France (l’entreprise est rentable depuis sa première année d’existence), la société co-fondée par Charles Miglietti, Kilian Bazin, Baptiste Jourdan et David Nowinsky exporte maintenant son expertise et sa solution en Europe en s’implantant dans quatre pays en même temps : à Londres (Royaume-Uni), Amsterdam (Pays-Bas), Milan (Italie) et Barcelone (Espagne). Ses ambitions de croissance sont ambitieuses : ni plus ni moins devenir un géant du logiciel européen en restant français.

Une concurrence désertique

« Nous allons nous développer petit à petit, de manière organique dans chacun des pays », expose Charles Miglietti dans un communiqué. A travers ses revendeurs et ses partenaires, parmi lesquels Bpifrance le hub et la French Tech, indique avoir déjà tissé un réseau pour prendre pied hors des frontières hexagonales. Dans les entreprises européennes, des solutions comme Excel sont toujours très utilisées par les opérationnels et les décisionnaires pour le reporting et l’analyse de performances, constate Toucan Toco. « Lors de l’exploration de ces pays, nous nous sommes rendu compte que nous avions un boulevard », ajoute le co-fondateur. « La demande est forte et nous n’avons aucun concurrent sur place », assure-t-il. Pour ce développement européen, Toucan Toco va tout particulièrement s’appuyer sur son équipe française qui lui apporte « les ressources nécessaires » pour cette quadruple implantation auto-financée. Cette expansion sera également réalisée à travers un plan de recrutement. L’éditeur ouvre 30 postes à pourvoir en France et à l’étranger.

chevron_left
chevron_right