UiPath lève 225 M$ pour injecter plus d’IA dans les processus robotisés

La licorne roumaine UiPath a réalisé sa 2ème levée de fonds de l’année, d’un montant de 225 M$. Le tour de table a été conduit par CapitalG (ex Google Capital) et Sequoia, avec Accel. L’éditeur a levé 400 M$ depuis sa création.

Daniel Dines, co-fondateur d’UiPath avec Marius Tirca, s’est déplacé en avril à Paris pour l’événement #UiPath Together. (Crédit : UiPath)

Devenue en mars la première licorne roumaine, après son tour de table de 153 M$, l’éditeur UiPath spécialisé dans l’automatisation de processus robotisés (RPA) vient de réaliser une levée de fonds de série C de 225 M$ qui valorise cette fois la société à 3 Md$. Ce tour de table a été mené par CapitalG, le fonds d’investissement de Google, et Sequoia Capital, avec la participation de l’investisseur historique Accel Partners. L’éditeur prévoit d’utiliser ce financement pour accélérer ses développements produits et renforcer son écosystème de partenaires pour fournir des solutions complémentaires exploitant l’intelligence artificielle. Il compte aussi d’investir dans des acquisitions. UiPath a l’objectif de démocratiser le RPA à travers des programmes de formation gratuits et une édition communautaire qui permettra un accès gratuit au RPA. L’éditeur prétend apporter l’automatisation des processus robotisés à des organisations de toutes tailles. Il dit par ailleurs avoir fait grimper son chiffre d’affaires annuel récurrent de 1 M$ à 100 M$, en moins de 21 mois et revendique 1 800 clients dans le monde. 

UiPath a été fondé par Daniel Dines, CEO, et Marius Tirca, CTO. L’éditeur roumain prévoit de réunir 1 700 collaborateurs d’ici la fin de l’année, un effectif multiplié par 3 en un an. La société a déjà installé 30 bureaux dans 16 pays. Sa filiale française, ouverte en février 2018, est dirigée par Eric Adrian. Au total, UiPath a levé 400 M$. En 2018, le cabinet Forrester l’a placé parmi les leaders dans son reporting Wave sur les solutions de Robotic Process Automation, avec les éditeurs Automation Anywhere et Blue Prism.

Parmi les acteurs français de ce marché figure un éditeur comme Contextor, engagé depuis 15 ans sur les solutions de RPA. Ce dernier a noué au printemps dernier un partenariat avec le spécialiste de la dématérialisation Docapost qui utilise ses solutions d’automatisation des processus métiers pour proposer une offre globale de BPO back et front-office faisant appel à l’IA.

chevron_left
chevron_right