Un concours axé smart city pour les PME et TPE de l’Ouest

Lancé par le pôle de compétitivité Images et réseaux, le challenge pour l’accélération digitale de l’Ouest (CADO) vise à développer le potentiel de PME, de TPE et de start-ups du numérique autour de la thématique du territoire connecté. Cette année, les participants devront relever des défis proposés par Dassault Systèmes, Bouygues Immobilier, Véolia et Nokia.

L’appel à défis CADO soutient des projets portés par des jeunes entreprises dans le domaine du territoire connecté. Crédit. Freepik

Le pôle de compétitivité Images & Réseaux, Atlanpole Biotherapies, ID4CAR et le Pôle Mer Bretagne Atlantique lancent l’édition 2018 du  Challenge pour l’accélération digitale de l’Ouest (CADO). Destiné aux TPE, PME et start-ups spécialisées dans l’IT, ce concours s’est fixé pour objectif de répondre aux besoins de différentes organisations et entreprises installées dans la région pour les aider à accélérer le développement de leurs produits et services autour du numérique. Cette année, Dassault Systèmes, Bouygues Immobilier, Véolia et Nokia ont décidé de participer à cette initiative autour de la thématique du territoire intelligent. Une subvention représentant 45% maximum des dépenses éligibles engagées et plafonné à 70 K€ sera attribuée au projet sélectionné (avec un remboursement prévu à la fin du projet). Toutefois, la durée de développement des projets attendus ne devra pas excéder 6 à 9 mois.

Date de clôture le 1er octobre

Cette année, la clôture des pré-sélections du défi CADO territoire intelligent a été fixée au lundi 1er octobre à midi. Labellisé en 2005, le pôle de compétitivité Images et Réseaux accompagne les porteurs de projets et active la rencontre entre ces derniers et des industriels et des investisseurs en s’appuyant sur un réseau ancré sur la région Bretagne et en Pays de Loire. La technopole s’appuie également sur des professionnels au service du développement économique régional et au-delà, via l’implication des adhérents (industriels, TPE, PME et grands groupes, mais aussi les acteurs de la recherche, de la formation).

chevron_left
chevron_right