Un ex-ingénieur d’Apple arrêté après le vol de données sensibles

Xiaolang Zhang, un ex-employé d’Apple accusé d’avoir dérobé des documents confidentiels sur le projet voiture autonome de la firme, a été arrêté avant son départ pour la Chine. 40 Go de données ont été saisis par les autorités.

Un exemple des documents retrouvés dans l’ordinateur portable de la femme de Xiaolang Zhang. (Crédit D.R.)

Si Apple a longtemps nié travailler sur un programme de voiture le fournisseur a fini par avoué en juin 2017 qu’il menait bien un tel projet baptisé Titan. Malgré des discussions avec Tesla, la firme de Santa Clara n’entend plus proposer une voiture électrique complète, mais seulement un système de conduite autonome de niveau 4. Pour mener à bien son projet, Apple a bien sûr recruté des ingénieurs spécialisés en tentant de faire régner sa chape de plomb habituelle. Las, un ex-employé de la société, Xiaolang Zhang est parti avec des documents très confidentiels sur les développements en cours, selon le San Jose Mercury News. La semaine dernière, il a été arrêté par des agents fédéraux à l’aéroport de San José alors qu’il tentait d’embarquer sur un vol à destination de Pékin puis Hangzhou.

Embauché en décembre 2015 par Apple – après quatre ans chez Marvell Semiconductor – pour travailler sur le projet Titan en tant qu’ingénieur hardware, Xiaolang Zhang avait accès à des informations hautement confidentielles sur le projet. Si 5 000 employés travaillaient sur le projet à l’époque, 2 700 avaient accès aux informations les plus sensibles et Xiaolang Zhang en faisait partie. En avril dernier, Mr. Zhang a pris un congé de paternité et à son retour, il a informé son superviseur qu’il retournerait en Chine pour s’occuper de sa mère malade. En Chine, il était entré en contact avec Xiaopeng Motors, une société chinoise ayant des bureaux à Mountain View dans la Silicon Valley qui se concentre également sur le développement de véhicules autonome. Elle a également développé une voiture électrique appelée XPeng G3.

 

Xiaopeng Motors a présenté un véhicule électrique équipé de batteries Samsung. (Crédit XMotors)

Lorsque Xiaolang Zhang a rendu ses deux iPhone et son Macbook début mai, l’équipe de sécurité technique d’Apple a passé en revue l’historique de ses appareils et a constaté que les transferts de fichiers avaient augmenté de façon spectaculaire et incluaient des informations provenant de documents confidentiels, ont déclaré les autorités. Interrogé par des agents fédéraux après son arrestation, Xiaolang Zhang a admis qu’il avait transféré des informations de ses appareils vers l’ordinateur portable personnel de sa femme. Pas moins de 40 Go de données ont été saisis par les autorités. Des circuits imprimés auraient également dérobé, mais Apple refuse d’indiquer à quoi ils pourraient servir. Xiaolang Zhang a plaidé non-coupable lors d’une audience préliminaire lundi dernier à San José. Il encourt une peine de 10 ans de prison et une amende 250 000 $. La lecture de l’acte d’accusation de Xiaolang Zhang est prévue pour le 27 juillet.

chevron_left
chevron_right