Du machine learning pour affiner le reboot de Windows 10 après mise à jour

Alors que les utilisateurs de Windows 10 s’arrachent les cheveux quand une mise à jour arrive sans prévenir, Microsoft a annoncé vouloir régler ce problème avec du machine learning. Ce sont les Windows Insiders qui testeront cette solution qui sera capable de détecter quand ils partent prendre un café pour faire les mises à jour.

La prochaine version de Windows 10 pourrait utiliser le machine learning pour prévoir quand mettre à jour votre PC. (Crédit : IDG)

L’un des plus grands désagréments de Windows 10 est sa manière agressive de pousser des mises à jour. Le système d’exploitation à la fâcheuse habitude d’installer des correctifs pendant que vous êtes en train de travailler sur un projet important ou pas. Celles-ci ralentissent l’ordinateur et peuvent le faire redémarrer subrepticement sans vous prévenir et ni vous permettre d’enregistrer votre travail. Beaucoup de réclamations ont été posées, Microsoft apporte enfin sa réponse.

L’éditeur vient d’ajouter deux options facultatives, Snooze et Active Hours, qui proposent aux utilisateurs de programmer les mises à jour Windows à des horaires plus adéquat. Mais l’éditeur veut aller plus loin. La prochaine version de Windows 10 pourrait répondre à cette problématique en utilisant le machine learning pour prévoir quand mettre à jour votre PC. Mercredi dernier, Microsoft a annoncé Preview Builds 17723 et 18204 pour les Insiders de Windows 10. Ce nouveau système pour le déploiement de Windows Updates est niché entre d’autres ajustements et changements variés (de nouveaux emojis, une vue « Flashlight » en réalité mixte, etc.).

Des premiers tests prometteurs

« Nous vous avons compris ! Et pour soulager cette souffrance, nous avons entraîné un modèle prédictif qui peut indiquer avec précision le bon moment pour redémarrer votre PC » s’amusent Dona Sarkar et Brandon Leblanc, de Microsoft. « Nous ne vérifierons pas seulement si vous utilisez votre appareil avant de le redémarrer mais nous tenterons aussi de prédire si vous venez de quitter l’appareil pour aller prendre un café et que vous allez revenir d’ici peu de temps. »

Microsoft affirme avoir constaté des résultats prometteurs pour les premiers tests. Et puisque le modèle prédictif est stocké dans le cloud, l’éditeur peut affiner son comportement rapidement. Ce sont les Windows Insiders qui vont pouvoir tester ces fonctionnalités. Si vous faites partie de la communauté et que vous remarquez que votre PC redémarre à des heures bizarres sur les nouvelles versions, laissez un rapport dans l’application Insider Feedback Hub pour que Microsoft jette un coup d’œil à ce qui se passe.

Utilisez Active Hours pour patienter

Ce système semble tout de même plus pratique que le processus de mise à jour actuel. Il faudra voir comment il se comporte chez tous les utilisateurs pour juger de son efficacité. Plusieurs questions se posent. Le modèle prédictif est-il basé seulement sur le temps ou prend-il en compte votre charge de travail actuelle ? L’ordinateur va-t-il potentiellement redémarrer si je pars pour une heure mais laisse un document non sauvegardé ou un onglet de navigateur très important ouverts ? Windows Updates va-t-il s’appuyer sur la mémoire du cloud ou sur le consentement actif de l’utilisateur pour faire ses MAJ ?

Active HOurs permet de programmer les horaires où Windows ne peut pas faire de mises à jour. (Crédit : IDG)

La prochaine grosse version de Window 10 n’arrivera cependant pas avant l’automne et il n’est pas assuré que cette solution de mise à jour tienne la route. Si vous souhaitez mieux contrôler les updates, vous pouvez utiliser l’outil pratique, mais difficile à trouver, Active Hours. Cliquez sur Démarrer > Paramètres > Mise à jour et sécurité et cliquez sur l’option Modifier les heures actives. Ici vous pouvez indiquer les horaires où vous êtes habituellement sur votre PC. L’OS ne redémarrera pas automatiquement pendant ces heures-là, sauf si vous l’y autorisez. 

Par contre si vous éteignez votre PC tout le temps pendant les heures creuses et que vous ne laissez donc jamais Windows faire ses MAJ, il finira par forcer un redémarrage même si Active Hours est activé. Il ne faut pas procrastiner trop longtemps avec les mises à jour.

chevron_left
chevron_right