Gestion multicloud et templates de conteneurs pour Docker

Docker Enterprise Edition et Docker Desktop permettent désormais la gestion transversale de clouds fédérés et le développement de conteneurs avec des templates GUI.

Pour passer plus facilement d’un cloud à un autre, Docker propose un mode de gestion fédéré reposant sur Kubernetes. (Crédit D.R.)

Docker a doté Docker Enterprise Edition et Docker Desktop de nouvelles fonctionnalités qui permettent le portage et la gestion des applications sur des clouds basés sur Kubernetes, et le développement de conteneurs à partir de flux de travail basés sur des modèles. Ces deux fonctionnalités seront livrées avec les futures versions de Docker prévues pour le second semestre de cette année.

La fonction de gestion des applications fédérées doit permettre aux fournisseurs de cloud et aux systèmes d’exploitation d’homogénéiser les usages de Docker sous Kubernetes. Le mode de gestion fédéré sera actif entre plusieurs fournisseurs de cloud de manière interchangeable et entre les éditions Linux et Windows de Docker. Les comportements des clouds en matière de migration, de déploiement, de gestion des ressources, de sécurité et de réplication sont assez variés. Selon le communiqué de Docker, la gestion fédérée permet de tenir compte de tous ces comportements et de fournir « une vision agrégée et un modèle automatisé pour le déploiement, la migration et la réplication d’applications ». La gestion fédérée permet en particulier de partitionner automatiquement une même application sur plusieurs sites géographiques pour assurer la conformité dans chaque région. Chaque instance d’une application peut s’exécuter sur un territoire différent, les données des utilisateurs de ce pays n’étant conservées que sur les serveurs de ce pays. Mais la gestion de toutes les instances de l’application, sur tous les territoires, peut encore être centralisée.

Créer plus facilement des containers

L’autre fonctionnalité relative aux flux de travail basés sur les modèles pour Docker Desktop, permet aux utilisateurs du produit de créer des conteneurs à l’aide d’une interface graphique de type assistant. Les développeurs n’ont pas besoin d’apprendre la syntaxe des fichiers Dockerfile ou Compose pour construire des conteneurs courants avec les éléments de pile habituels – services Web, couches de données, runtime de langage, etc. Les conteneurs résultants peuvent être édités manuellement par des utilisateurs plus experts, ou par le même utilisateur, plus tard, si ses compétences évoluent. Les entreprises ont également la possibilité de créer et de réutiliser leurs propres modèles.

chevron_left
chevron_right