La messagerie Thunderbird fait son retour

Après avoir été mis à l’arrêt pendant plusieurs années, Thunderbird, le client de messagerie open source de la Fondation Mozilla reprend du service, avec une version 60 davantage sécurisée, plus rapide, plus stable et plus facile à utiliser.

Thunderbird 60 renaît avec une meilleure prise en charge de Gmail, une interface revisitée et un renforcement de la sécurité. Crédit. D.R.

Après avoir été abandonné depuis 2015 faute de moyens pour assurer son développement, Thunderbird, le client de messagerie libre de la fondation Mozilla, prend un nouveau départ. Dans un billet de blog publié ce mercredi 2 janvier, Ryan Sipes, community manager du projet, vient d’annoncer le retour du service. « Notre équipe s’est considérablement agrandie en 2018, pour atteindre huit personnes travaillant à plein temps sur Thunderbird », a indiqué ce dernier. « Au début de cette année, nous allons ajouter jusqu’à six nouveaux contributeurs à notre équipe », a-t-il ajouté. La principale raison pour laquelle l’équipe a pu s’agrandir est l’augmentation du nombre de donateurs au projet.  « Les dons issus de contributeurs individuels sont sa principale source de financement et nous apprécions grandement tous ses donateurs qui ont fait de cette année un si grand succès », s’est réjoui le porte-parole.

Pour répondre à la lenteur de l’interface utilisateur de Thunderbird, les développeurs réécriront certaines parties du code, et travailleront sur la prise en charge de l’approche multi-processus (sur laquelle se base Firefox Quantum). L’UX / UI autour du chiffrement et des paramètres fera également l’objet d’une refonte au cours de l’année à venir. « Nous espérons faciliter le chiffrement des e-mails et assurer votre communication privée dans les prochaines versions », a assuré Ryan Sipes. Pour cela, Mozilla a engagé un ingénieur qui se concentrera principalement sur la sécurité et la confidentialité.

Meilleure intégration de Gmail et des notifications 

D’autres projets sont planifiés pour 2019 comme l’optimisation de la prise en charge de Gmail (notamment dans ses fonctions les plus avancées). « Nous cherchons à nous assurer que d’autres caractéristiques propres à l’expérience Gmail se reflètent bien dans Thunderbird, comme les libellés », a précisé la Fondation. Autres évolutions apportées au client de messagerie : une meilleure intégration des notifications.  « Nous souhaitons également améliorer les notifications dans Thunderbird, via une meilleure intégration dans chaque système d’exploitation », peut-on lire sur le billet publié par la Fondation. En travaillant sur cette fonctionnalité, Thunderbird se sentira plus « natif » sur chaque poste de travail et facilitera la gestion des notifications à partir de l’application. L’intégration de tous ces projets est attendue pour 2019, sans toutefois avoir été définie sur un calendrier. 

chevron_left
chevron_right