L’Esilv et l’École polytechnique ouvrent un double diplôme axé big data

A l’Esilv (École supérieure d’ingénieurs Léonard de Vinci), dès septembre 2018, des étudiants de troisième année du cycle ingénieur pourront intégrer le parcours data science du Master en mathématiques et applications dispensé par l’Ecole Polytechnique. A la clé un double-diplôme en fin de cursus.

L’ESilv s’est associée à l’Ecole polytechnique pour pallier le déficit d’ingénieurs de haut-niveau en data sciences. (Crédit : D.R.)

Actuellement, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers des data scientists pour transformer leurs données brutes en bases de connaissances exploitables. Toutefois, elles sont confrontées à une pénurie de  ces spécialistes des données sur le marché du travail.  Partant de ce constat, l’Esilv (École Supérieure d’ingénieurs Léonard de Vinci) et l’École polytechnique ont signé une convention de partenariat qui prévoit la création d’un parcours bi-diplômant axé sur le traitement et l’analyse des données. A partir de la rentrée 2018, des étudiants de l’école du pôle Léonard de Vinci sélectionnés en troisième année du cycle ingénieur pourront intégrer le parcours data sciences du Master Mathématiques et applications de l’Université Paris-Saclay et obtenir ainsi deux diplômes en fin de cursus.

De leur côté, ceux qui ont opté pour le Master de Paris-Saclay pourront bénéficier des enseignements dispensés par l’Esilv dans le domaine de l’analyse des données et de ses applications dans le secteur de l’assurance. Des professionnels partageront leur retour d’expérience concernant la mise en place de projets big data dans leur entreprise.

90 inscrits pour plus de 500 demandes

Dirigé par Éric Moulines, membre de l’Académie des sciences, le Master data sciences dispensé par l’Université Paris-Saclay aborde tous les aspects des sciences des données, depuis l’acquisition jusqu’à l’exploitation et l’analyse. Cette formation compte parmi ses partenaires des entreprises telles que Orange, Thales, Keyrus, Deloitte, Yves Rocher, voyages-sncf.com, Criteo, PSA Peugeot Citroën, ou encore Safran. Chaque année plus de 90 étudiants (pour plus de 500 candidatures) suivent le cursus.

chevron_left
chevron_right