Mitel racheté 2 Md$ par le fonds Searchlight Capital Partners

L’équipementier en téléphonie et communications unifiées canadien Mitel vient d’annoncer une convention d’arrangement définitif en vue de son acquisition par la société d’investissement privée Searchlight Capital Partners. Evaluée à deux milliards de dollars, la transaction devrait être effective au cours du second semestre.

« Nous aurons plus de flexibilité pour gérer la transition sur notre marché, accélérer notre stratégie et conduire la prochaine phase de succès pour nos clients, partenaires et employés » précise le CEO de de la société, Rich McBee. (Crédit : Mitel)

Il va pouvoir sortir de la Bourse. Le conseil d’administration de l’équipementier en téléphonie et communications unifiées Mitel vient d’approuver à l’unanimité le rachat de l’entreprise par la société d’investissement privée Searchlight Capital Partners. La transaction – qui englobe également la dette de Mitel – est évaluée à deux milliards de dollars. Le plan d’arrangement doit être encore approuvé par les actionnaires, mais ceux-ci devraient recevoir 11,15$ par action, soit 24% de plus par rapport au cours moyen, pondéré en fonction du nombre moyen d’actions de Mitel sur une période de 90 jours, jusqu’au 23 avril 2018.

« Notre conseil a déterminé que cette transaction, à la clôture, procurera une valeur de rachat immédiate, importante et certaine à nos actionnaires » indique Terry Matthews, co-fondateur de Mitel. A l’issue de la transaction, qui devrait être conclue au cours du second semestre, l’équipementier redeviendra ainsi une société privée. Entrée en bourse en 2010, cette société canadienne, fondée en 1972 par Michael Cowpland et Terry Matthews, veut ainsi accélérer sa stratégie de transition vers le cloud. « En tant qu’entreprise privée et avec le soutien stratégique et financier du fonds Searchlight, nous aurons plus de flexibilité pour gérer la transition sur notre marché, accélérer notre stratégie et conduire la prochaine phase de succès pour nos clients, partenaires et employés », précise le CEO de de la société, Rich McBee.

chevron_left
chevron_right