MWC 2018 : SAP attire dans son cloud avec le prépaiement et le SDK iOS

Lors du Mobile World Congress qui se tient du 26 février au 1er mars à Barcelone, SAP a annoncé un nouveau mode de paiement pour utiliser les services de son offre PaaS SAP Cloud Platform. L’éditeur de solutions de gestion a également mis à jour son SDK pour iOS pour permettre aux entreprises exploiter ses services cloud depuis les terminaux d’Apple.

Mis à jour fin janvier, le SDK de SAP pour iOS prend en charge les nouvelles API de sa Cloud Platform. (Crédit : SAP)

Il y a plus de 20 ans, les premiers réseaux de téléphonie mobile proposaient des services prépayés (« pay-as-you-go »). Aujourd’hui, SAP annonce une nouvelle manière d’utiliser son offre PaaS, SAP Cloud Platform. Selon le fournisseur, le nouveau modèle de paiement sera plus attractif pour les entreprises qui souhaitent innover et expérimenter les services cloud. SAP a également mis à jour le SDK – l’annonce avait été faite l’an dernier lors du Mobile World Congress 2017 – pour les périphériques utilisant iOS d’Apple afin de rendre plus attractives les apps mobiles se connectant à la plateforme. Cependant, si les usages individuels du service prépayé de SAP ne coûtent que quelques centimes d’euros ou de dollars – pour utiliser une API mobile ou une heure de temps de calcul, par exemple – il ne s’agit pas d’un modèle proposant des achats au coup par coup.

SAP veut que les clients achètent des « crédits cloud » – à hauteur de 120 000 dollars HT en prépaiement, par exemple – qu’ils pourront ensuite allouer au jour le jour, au mois, ou pour toute l’année aux services SAP Cloud Platform qui les intéressent. Si le client épuise son crédit cloud, il sera simplement facturé pour l’excédent de consommation, sans interruption de services. « Comme c’est le cas de nombreux contrats de téléphonie mobile, les clients pourraient accéder aux mêmes services à moindre coût en souscrivant un abonnement, mais ils perdraient la flexibilité offerte par le modèle prépayé », a déclaré Dan Lahl, vice-président du marketing produit de SAP. Sur son site Web, le fournisseur a ajouté des simulateurs de coûts pour aider les clients à comparer les deux modes de tarification, mais il est difficile de voir lequel est le plus adapté à un scénario particulier, si bien que pour obtenir une simulation plus détaillée, les clients devront contacter les vendeurs de SAP.

Collaboration avec Apple pour optimiser l’usage d’applications complexes

Dans la version 2.0 de son SDK destinée à intégrer les applications sous iOS avec les services de sa Cloud Platform, SAP a ajouté une série de fonctionnalités pour accélérer le développement. (agrandir l’image)

La plateforme PaaS Cloud Platform de SAP propose un très grand nombre de services, notamment de la puissance de calcul, du stockage, de l’analyse, des outils d’apprentissage machine et des packs API pour S4/HANA, ainsi que les applications de Concur et de SuccessFactors, pour ne citer que ceux-là. Ces API et d’autres sont donc maintenant accessibles à partir du SDK pour iOS. « Nous avons travaillé avec Apple sur le SDK afin de rendre optimal l’usage d’applications complexes sur les périphériques Apple », a déclaré Dan Lahl.

SAP a préféré concentrer ses efforts sur iOS plutôt que sur Android, car « le pourcentage d’apps d’entreprise sous iOS est beaucoup plus élevé », a-t-il déclaré. « Et en terme d’usage, iOS dépasse les 50% ». Disponible depuis la fin du mois de janvier, le nouveau SDK de SAP a été téléchargé plus 5000 fois. Mais le fournisseur estime que le nombre d’utilisateurs est plus important, les grandes entreprises téléchargeant souvent les logiciels sur des serveurs internes pour les redistribuer.

chevron_left
chevron_right