Odaseva garde le cap sur le marché RGPD avec une levée de 11,7 M$

Grâce à un tour de table de série A d’un montant de 11,7 millions de dollars, la start-up Odaseva compte accroitre sa présence sur le marché de la conformité RGPD à l’heure de l’explosion des données sur le cloud. 

11,7 millions de dollars arrivent dans la besace d’Odaseva pour garder le cap sur la mise en conformité RGPD. En illustration, Sova Bin, CEO et cofondateur de la société. (Crédit : S.L.)

La start-up franco-américaine Odaseva, fondée en 2012 par des anciens de Salesforce, annonce une levée de fonds d’un montant de 11,7 millions de dollars (série A) menée par Partech avec la participation de Salesforce Ventures et Serena. Spécialisée dans la sauvegarde et la restauration des applications SaaSOdaseva a également pris le virage RGPD avec une solution de data management assurant la conformité avec le règlement européen.

Avec ce premier tour de table, la start-up installée à San Francisco compte accélérer son développement et renforcer ses liens avec ses clients internationaux : General Electric, Heineken, Orange Bank, Robert Half, Schneider Electric et Toyota. « Aucune organisation n’a le luxe de prendre des mois ou des années pour se conformer aux exigences de confidentialité et de protection des données de ses clients, notamment ceux des industries hautement réglementées » explique dans un communiqué Reza Malekzadeh, associé chez Partech. 

Sur un marché porteur, la conformité, Odesava entend donc aider les entreprises à mieux gérer leurs données stockées dans le cloud, notamment dans les applications de CRM qui conservent d’importantes quantités d’informations sur les clients. Au début du moins, la start-up avait d’ailleurs lancé sa solution Cockpit AI  exploitant des ressources IA – pour automatiser l’allocation des ressources sur la plateforme Salesforce afin de réduire les données stockées en ligne et réduire la facture finale.

chevron_left
chevron_right